isolation soufflage

L’isolation par soufflage est un des meilleurs moyens d’isoler des combles perdus. Sa mise en œuvre prend peu de temps tout en assurant une bonne uniformité de la matière isolante.

Comment fonctionne l’isolation par soufflage ?

Le soufflage consiste à se servir d’une machine spécifique afin de répandre un isolant thermique sous forme de flocons dans tous les endroits des combles à isoler. La suppression des ponts thermiques est efficace car l’isolant peut se loger partout dans les combles.

L’isolation par soufflage est particulièrement adaptée à l’isolation des combles de très petite surface. C’est le moyen d’isolation adéquat pour des combles perdus en neuf comme en rénovation. On la mettra en place dans le cas d’une rénovation si l’isolation a été effectuée il y a plus de 20 ans. En dehors des combles, le soufflage peut aussi être utilisé pour l’isolation d’un vide sanitaire ou encore des murs. Pour des combles aménageables, on peut penser à la pose de rouleaux isolants semi-rigides.

Dans tous les cas, l’isolation par soufflage permet d’obtenir des résultats satisfaisants et en accord avec la réglementation thermique. Parmi ses avantages, on peut citer :

  • Son temps d’application est souvent réduit du fait que le procédé soit automatisé.
  • Le soufflage peut être mis en œuvre dans des combles très étroits ou difficilement accessible.
  • Elle s’adapte à tous les isolants qui peuvent être mis sous forme de flocons comme la laine de roche, la laine de verre ou encore les plumes de canard.
  • L’isolation peut se faire depuis l’intérieur des combles mais aussi sans y être directement présent. Le professionnel n’a qu’à introduire le tuyau de la machine à l’intérieur des combles pour entamer la mise en œuvre.
  • L’isolation par soufflage forme une couche homogène très efficace pour contrer les méfaits de l’humidité.
  • Elle protège la toiture et contribue ainsi à allonger sa durée de vie.

fonctionnement isolation soufflage

Combien coûte l’isolation par soufflage ?

Le procédé est plutôt économique car il faut débourser entre 25 et 35 euros/m². Le matériel représente généralement les deux tiers du prix et la pose le tiers restant. Le prix varie en fonction de nombreux facteurs, notamment la facilité d’accès aux combles, les performances de l’isolant choisi et l’épaisseur de l’isolant (qui elle-même dépend de la résistance thermique que vous souhaitez atteindre et des performances de l’isolant). Ainsi, la mise en œuvre sera moins coûteuse avec des isolants bon marché comme la laine de verre et la laine de roche mais plus onéreuse avec des isolants de qualité supérieure comme la laine de chanvre, la fibre de bois et la ouate de cellulose. L’isolation au niveau du sol ou des murs risque également d’être plus coûteuse compte tenu de la difficulté de la mise en œuvre (présence de câbles et perçages à faire).

Avant de songer à isoler vos combles ou une autre partie de votre habitation par soufflage, pensez à faire un diagnostic de performance énergétique ou DPE. Il vous permettra d’estimer précisément les déperditions énergétiques de votre habitation (en fonction des matériaux utilisés et de la région dans laquelle elle se situe entre autres) et vous aidera à trouver les solutions les plus appropriées. Par ailleurs, des aides financières peuvent vous être accordées si vous respectez les exigences de la réglementation thermique. Les aides dont vous pourriez bénéficier sont notamment le CITE (crédit d’impôt de transition énergétique) et les subventions de l’Anah. Vous devez faire appel à un professionnel reconnu garant de l’environnement pour profiter de ces aides. Avec le soufflage et si vous avez des combles perdus, vous pouvez bien opter pour une résistance thermique supérieure à celle exigée par la réglementation thermique dans la mesure où cela n’empiétera pas sur l’espace habitable.

Laisser un commentaire